La Couture

Les lingettes démaquillantes

Je continue dans le tout-lavable avec les lingettes démaquillantes.

C’est super facile à faire et cela permet un nombre infini de combinaison de couleurs et de tissus à adapter aux goûts de chacune.

J’ai fait le choix de l’éponge bien qu’il y ait maintenant d’autres possibilités comme le bambou, les microfibres, le coton bio, le tencel (à partir de la pulpe d’eucalyptus, il paraît que c’est très doux) … si vous voulez en savoir plus, je vous conseille de lire cet article :

https://www.blog-couture-facile.fr/fabriquer-ses-lingettes-lavables/

Pour l’instant, je m’en tiendrais à l’éponge qui me convient très bien… les autres étant plus « difficiles » à coudre et offre une gamme de couleurs restreinte. Mais j’y viendrais peut être un jour pour une commande spéciale pour quelqu’un ayant la peau très sensible car pour ce type de peau, l’éponge serait trop irritante … alors je reviendrais avec un autre article si l’occasion (ou la curiosité d’ailleurs ) se présente !

Pour l’instant, je vous mets quelques exemples :

Pour accompagner un lot, j’ai fabriqué un petit pochon avec du tissu normalement utilisé pour des rideaux qui sert de pochette de lavage.

Pour un autre, j’ai fait une pochette à pression qui permet d’en transporter une ou deux dans le sac.

Je vais certainement décliner cette petite pochette dans d’autres couleurs car elle a la taille parfaite pour y cacher une serviette hygiénique, à glisser discrètement dans un sac à main.

Alors je reviendrais très bientôt pour vous en parler.

Allez je vous fait une petite explication rapide pour la confection :

Pour simplifier la tâche, je me suis fait un gabarit de papier cartonné de 10×10 que je reporte sur un tissu éponge et un coton assorti.

Une fois que vous avez vos deux carrés, posez-les endroits contre endroits.

Coudre à 1cm du bords (commencez et finir avec des points arrières) et laissez une ouverture de 1,5cm pour retourner l’ouvrage. Je laisse un centimètre car l’éponge s’effiloche et comme je n’ai pas de surgeteuse, je laisse une bonne marge.

Couper les coins à quelques millimètres.

Retournez l’ouvrage. Repassez. Coudre au plus près du bord sur tout le pourtour. Rentrez les fils et voilà.

Y’a plus qu’à recommencer !

Hélène, l’Atelier du Phoenix